Il n’y a pas que le vrac dans la vie!

4 méthodes pour se passer des épiceries vrac quand on vise le zéro déchet et un maître mot : la simplicité !

1. Anticiper

Il n’y a pas de miracle, dans nos sociétés actuelles, la réduction et la suppression du plus gros de nos déchets passe par l’anticipation.

Ce principe va aussi permettre d’économiser financièrement sur les achats alimentaires.

Un exemple concret pour une famille qui travaille toute la semaine : nous conseillons de ne faire les courses alimentaires qu’une seule fois par semaine. Ainsi, chaque samedi, préparez un menu pour chaque jour de la semaine et anticipez en choisissant des plats que vous pourriez cuisiner en plus grande quantité afin de garder les restes pour la pause déjeuner du lendemain midi.

Pour éviter les déchets, prévoyez des menus qui ne nécessitent pas de produits tout faits ou préparés (souvent emballés) et privilégiez plutôt les plats simples qui nécessitent peu d’ingrédients (consultez par exemple les recettes avec 3 ingrédients assez populaires sur internet, certains livres de cuisine privilégient aussi les recettes avec un nombre minime d’ingrédients).

Un petit exemple détaillé pour vous prouver que ça n’est pas si compliqué :

 

Samedi : jour des courses :

– lunch : omelette jambon gruyère et poivrons

– diner : filet de cabillaud avec une sauce au citron et pommes de terre vapeur ou une sortie en famille pour diner dehors et profiter des économies que nous prodigue ce style de vie.

Dimanche :

– brunch en famille : œufs, lard, jambon, tartine, yaourts maison, fruits frais.

– diner : couscous végétarien (carottes, navets, courgettes, etc.) (dont les restes serviront pour le lunch du lundi !)

Lundi soir : Riz, poulet émincé et brocolis (les restes serviront pour le lunch du mardi)

Mardi soir: Quiche au thon et aux courgettes avec une salade verte (on peut faire 2 quiches dont une est réservée pour le lunch du mercredi avec une salade et la sauce à salade peut être embarquée dans un petit bocal à confiture)

Mercredi soir: Spaghetti carbonara (les restes seront servis pour le lunch du jeudi)

Jeudi soir: Quinoa et légumes grillés (type aubergines, poivrons, courgettes) (les restes serviront, là encore, pour le lunch du vendredi)

Vendredi soir: Pizza maison au jambon et champignons. (Pas de lunch à emporter pour le lendemain où on retournera faire les courses, vive le weekend !)

Les petits-déjeuners de la semaine: du pain en quantité suffisante que vous pouvez congeler et décongeler chaque matin, des fruits à croquer ou à préparer en jus ou smoothie.

Prévoyez également de toujours avoir certains produits de base dans vos placards pour préparer des biscuits ou des desserts : farine, œufs, sucre, chocolat, etc.

Anticiper un menu pour la semaine vous forcera à faire une liste et ainsi à n’acheter que ce dont vous avez vraiment besoin pour la semaine. Vous ne vous laisserez donc pas tenter par des produits parce que le paquet vous plaît ou sans vraiment savoir ce que vous pourriez en faire. Le fait d’acheter des ingrédients pour des plats déterminés à l’avance aide grandement à faire des économises significatives.

2. Positiver

Voir le verre à moitié plein peut paraître dérisoire quand on constate les dégâts que peuvent entraîner la surconsommation et les déchets croissants pour notre planète. Et pourtant, positiver va vous aider dans votre périple !

Lorsque vous entrez dans un magasin, focalisez-vous sur le positif et sur ce qui est disponible sans emballage ou emballé dans des matières recyclables tel que le papier/carton ou l’alu. En ayant suivi le principe de l’anticipation, il vous sera plus facile d’éviter la frustration car vous aurez prévu votre menu de la semaine en fonction de ce qui est disponible avec des emballages réduits : les produits de base souvent vendus dans du papier et les fruits et légumes. Pour les viandes et les poissons, vous pouvez toujours approchez votre boucher ou poissonnier de quartier et lui expliquer votre démarche, toujours de manière positive et l’inclure dans votre défi.

3. Faire soi-même

Ce principe va de pair avec l’anticipation. En cuisinant soi-même il est beaucoup plus facile de se passer de produits tout préparés souvent sur-emballés. Vous dites ainsi adieu à de nombreux conservateurs, colorants et sucres contenus dans de tels produits et retrouvez tout simplement une alimentation plus saine et cela sans effort, puisqu’il suffit d’acheter les ingrédients au lieu des produits tout prêts.

Si vous craignez de passer trop de temps à cuisiner les repas, choisissez des recettes simples avec peu d’ingrédients, le temps de préparation ne sera alors pas beaucoup plus long que pour certains produits précuits ou préparés.

Ce conseil s’applique aussi en dehors de la nourriture. Préparer son propre détergent vaisselle, sa propre lessive, ou son propre gommage pour le corps facilite grandement la vie car les recettes se basent bien souvent sur des ingrédients de base qui sont multi-usage (bicarbonate, vinaigre, citron, savon de Marseille, par exemple). Les économies financières retirées sont époustouflantes mais il faut donner une chance à ce concept pour en voir les bénéfices sur le long terme.

4. Etre patient

Une organisation zéro déchet ne peut pas se mettre en place du jour au lendemain.

Faites-vous confiance et ne vous précipitez pas trop dans ce processus. Au sein de l’association nous avons évalué à environ 6-8 mois d’efforts et d’essais pour ressentir les réels bienfaits sur le plan personnel et pour sentir que l’organisation du foyer est bien rôdée.

Il vous faudra d’abord ratisser le terrain autour de vous, dans votre quartier ou votre ville et cibler les magasins qui peuvent vous offrir les produits de base (les produits les plus simples, rappelez-vous !) dont vous allez avoir besoin. A la maison aussi, il vous faudra évaluer les besoins réels de votre famille afin de prendre l’habitude de ne faire les courses qu’une fois par semaine. Dans les magasins, prendre l’habitude de n’acheter que ce qui figure sur votre liste demande aussi un peu d’entrainement et donc de temps.

Bien sûr il pourra encore vous arriver de produire des déchets et même après cette période de mise en place, ne soyez pas trop dur avec vous-même et continuez à chercher des alternatives.