Quand on souhaite aller vers le Zéro Déchet, une des idées qui revient souvent est d’aller vers le tout numérique : facture en ligne, stockage des recettes de cuisine dans un cloud, etc. Attention toutefois à ne pas tomber dans l’excès inverse, car on le sait peu, mais notre vie numérique a un grand impact. Le 10 janvier, Greenpeace a publié son rapport Clicking Clean dans lequel on apprend que le secteur informatique représente maintenant environ 7 % de la consommation mondiale d’électricité. Mettre tous ces documents sur un cloud, insérer une image dans sa signature, s’abonner à des lettres d’information (qu’on ne lit jamais!), tout cela a un coût pour la planète.Mais comme toujours, il y a moyen de mieux faire !

Quelques conseils :

1) Vider sa messagerie – Supprimez les messages superflus (la corbeille, les messages envoyés, on les oublie trop souvent!) et sauvegardez les messages et pièces jointes importantes sur un disque dur.

2) Se désabonner des lettres d’information – Oui, toutes celles que vous ne lisez jamais ! Il existe plusieurs outils gratuits pour vous aider dans cette démarche : unroll.me ou Cleanfox

3) Utiliser un service de messagerie respectueux de vos données – Comme Protonmail ou Newmanity qui respectent votre vie privée, sans analyser ni collecter vos mails à des fins commerciales.

4) Limiter les mails ! – Avant d’envoyer un mail à tout le bureau, demandez-vous si vous ne pouvez pas transmettre l’info oralement, ou si le jeune stagiaire a vraiment besoin de votre message. Chaque destinataire représente de l’électricité consommée en plus.

5) Opter pour une signature simple – Évitez les signatures de mail avec une image ou une pièce jointe.

6) Envoyer moins de pièces jointes- Pour partager vos fichiers, utilisez une clef USB moins énergivore que les pièces jointes. Et si vous disposez d’un espace partagé au travail, indiquez le chemin pour accéder au document.

7) Privilégier un moteur de recherche responsable Si ça existe ! Ecosia (qui plante des arbres grâce à ses revenus publicitaire), Goodsearch (le moteur de recherche humanitaire) ou encore Ecogine (qui reverse l’intégralité de ses recettes issues des recherches à des associations à but environnemental), et beaucoup d’autres !

8) Vive le noir ! Pour réduire la consommation d’électricité de l’écran, utiliser des pages de recherche noire comme Blackle ou Ecofree (et diminuer la luminosité de l’écran tant que vous y êtes !)

9) Directement à la bonne adresse – Pour éviter les recherches inutiles, utilisez vos favoris pour accéder facilement aux sites que vous visitez. Si vous connaissez l’URL du site, tapez-la directement dans la barre d’adresse.

10) Bloquer la publicité – La publicité sur internet consomme aussi de l’énergie : n’hésitez pas à utiliser des bloqueurs de publicité tels que Adblock ou Ghostery.

11) Limitez le stockage en ligne de vos données – Certes un cloud c’est très pratique, mais quelque part dans le monde, un vrai serveur (et sans doute plusieurs serveurs avec des copies) stocke votre information et consomme beaucoup d’énergie en électricité et en climatisation (ils doivent toujours être à 20°!).

Source: