Etude: Le plastique aide-t-il à prévenir le gaspillage alimentaire?

« Les emballages en plastique aident à garder les aliments frais plus longtemps. C’est pourquoi ils sont importants pour contrer le gaspillage alimentaire. » Avec cet argument, les détaillants et les producteurs justifient leur préférence pour les emballages en plastique. Cependant, une nouvelle étude de Zero Waste Europe et des Amis de la Terre Europe montre que ce n’est pas si simple.

 

Dans l’UE, la quantité de déchets alimentaires a augmenté parallèlement aux emballages en plastique – tous deux à environ 50 pour cent durant la période allant de 2004 à 2014. Et pas seulement cela : dans certains cas, l’emballage en plastique peut même conduire à une augmentation du gaspillage alimentaire.

Le plastique est (presque) partout

37% des aliments vendus dans l’UE sont emballés dans du plastique. C’est donc le matériau d’emballage le plus commun. Malheureusement, nous ne connaissons aucun chiffre pour la Suisse. Mais ceux qui prennent leur temps pour se balader en conscience dans nos supermarchés s’en rendent rapidement compte : c’est certain qu’il n’y en a pas moins chez nous.

37% des aliments vendus dans l’UE sont emballés dans du plastique.

 

L’emballage peut augmenter le gaspillage alimentaire

Les tailles d’emballages fixes conduisent parfois même à plus de gaspillage alimentaire. Un exemple concret de l’étude concerne les haricots verts. Ceux-ci doivent être coupés pour tenir dans l’emballage en plastique. Cette coupe a pour conséquence que 30 à 40 pour cent des grains se retrouvent dans les déchets.

Les emballages ont également pour conséquence que le consommateur achète plus de nourriture qu’il n’en a besoin.

Cependant, les emballages ont également pour conséquence que le consommateur achète plus de nourriture qu’il n’en a besoin. Par exemple, il est plus pratique de prendre directement le sac de 2,5 kg de pommes de terre que de peser les 700 g dont on a besoin. Le reste finit souvent à la poubelle.

Déchets coûteux

Le gaspillage alimentaire coûte 143‘000 milliards d’euros par an à l’UE. Le citoyen européen moyen jette 173 kg de nourriture par an. Détail piquant  : en Angleterre, plus d’un quart de la nourriture est encore jetée dans son emballage d’origine.

Celui qui est surpris par ces chiffres, sera choqué par les chiffres de la Suisse  : 290 kg de nourriture sont gaspillées en Suisse par personne. Un tiers d’entre eux par les ménages.

Selon l’OFEV, chaque foyer suisse dépense 2’000 CHF par an pour des aliments qui finissent dans les déchets. 

Selon l’OFEV, chaque ménage suisse dépense 2‘000 CHF par an pour des aliments qui finissent dans les déchets. Une somme d’argent effrayante, même pour la riche Suisse. (Source: OFEV, Environnement Suisse 2015)

Faible taux de recyclage

30 kg d’emballages plastiques sont jetés par les Européens par personne et par an. Moins d’un tiers est recyclé. La majorité des emballages en plastique ne sont utilisés qu’une seule fois. L’étude montre qu’environ 95% de la valeur de l’emballage est ainsi perdue. Les pertes qui en résultent pour l’économie mondiale sont estimées à environ 100‘000 milliards d’euros par an.

En Suisse, la consommation annuelle d’emballages en plastique dans les ménages pèse 302‘000 tonnes (pas seulement de la nourriture). Avec environ 36 kg par personne, nous consommons un peu plus que l’UE. Environ 68‘000 tonnes d’entre elles sont recyclées (y compris le PET). (Source: Carbotech AG et UMTEC Rapperswil, KuRVe)

Implications sanitaires

Et enfin, mais pas des moindres: Il y a de plus en plus de preuves que les matériaux jetables tels que le plastique posent un risque pour la santé des consommateurs. Dans la migration dite chimique, des composants sont transférés de l’emballage à la nourriture. Ceux-ci sont ensuite ingérés avec la nourriture.

Évitez le gaspillage

De plus en plus de gens réalisent combien d’argent et de précieuses ressources nous gaspillons en jetant de la nourriture. Selon ce que nous achetons, combien et à quel endroit et comment nous consommons, nous – consommateurs – pouvons faire une grande différence. Un article précédent cite les conseils les plus importants sur la façon d’éviter le gaspillage alimentaire.

Autres bonnes adresses  :

  • Sur Foodwaste.ch, vous trouverez toutes les informations et conseils utiles sur le gaspillage alimentaire en Suisse.
  • Too good to go permet d’aider les restaurants à jeter moins de nourriture en achetant des aliments provenant de la surproduction et des repas à un prix réduit.
  • Le Ässbar propose des produits de boulangerie et des pâtisseries fraîches d’hier.
    Foodsharing pour devenir actif contre le gaspillage alimentaire.

Plus d’informations sur l’étude de Zero Waste Europe et des Amis de la Terre Europe.