ZeroWaste Switzerland

Non-profit association inspiring everyone in Switzerland to reduce waste.

Close search+

Gel WC

Matériel

  • Un ancien bidon de gel WC

Ingrédients

  • 2 cuillères à soupe de fécule de maïs (ou de pomme de terre)
  • 1 cuillère à soupe de savon noir
  • 250 ml de vinaigre d’alcool
  • 300 ml d’eau du robinet

Mise en garde

Merci de lire aussi attentivement cette mise en garde !

Préparation

  • Dissoudre la fécule dans le vinaigre (à froid) dans une casserole
  • Rajouter le savon noir et l’eau
  • Commencer à chauffer à feux doux tout en remuant jusqu’à ce que le tout s’épaississe

Remarques

Pour faire plus simple : utiliser du vinaigre d’alcool ou de l’acide citrique avec du bicarbonate “sans préparation” préalable. La recette de gel WC est plus épaisse et colle plus sur les surfaces de la cuvette.

Le guide du compostage domestique

Le compostage domestique permet de réduire la quantité de déchets produite dans son foyer, et donc de réduire ses dépenses en sacs de poubelle. En effet, 30% de nos déchets sont compostables ! Vous produisez ainsi également un engrais pour vos plantations, en pots ou dans le jardin de qualité. Et votre poubelle ne sentira plus jamais mauvais !! Et même en sachant tout cela, il n’est pas simple de faire le premier pas … Mais voici les informations pour débuter, ou perfectionner, son compost. 

Mais qu’est-ce que c’est le compost ?

En forêt, quand les feuilles tombent ou qu’une plante meurt, elle retourne à la terre en se décomposant sur place, grâce au travail des micro-organismes (champignons, bactéries, insectes xylophages…). Cela permet au sol de se régénérer grâce aux végétaux transformés en humus. La production de compost est un phénomène totalement naturel. Dans nos jardins, le sol perd entre 2 et 3% d’humus par an, et si aucun apport de matière organique n’est fait dans le sol, celui-ci s’appauvrit et ne nourrit plus les plantes. 

Composter chez soi consiste donc à créer une matière riche permettant de se débarrasser des déchets verts du jardin et de la cuisine, tout en nourrissant le jardin. 

Quelle méthode choisir pour chez moi ?

Il existe une série de méthodes :

En appartement ou balcon

Remarques générales Durée de production MatériauxPrix
Le bac à compost d’appartement Choisir un modèle avec un tamis et robinet ~ 9-12 mois Plastique ou Métal 30-90 CHF 
  Le lombricomposteur Idéal pour un compost d’intérieur ou sur le balcon (en appartement par exemple)~ 9-12 moisBois ou plastique 100- 120 CHF 
Le bac a compost La plus classique plus facile avec une trappe pour retourner le composte et accéder au compost « mur » ~ 9-12 mois Bois ou plastique 60-120 CHF 

Dans un jardin

Remarques générales Durée de production MatériauxPrix
Le composteur rotatif Faible capacité (~100 L) ~ 6-9 mois Bois ou plastique 120- 200 CHF 
Tas de compost Pas limité dans l’espace, adapté pour les grandes surfaces ~ 9-12 mois  – 

Idéalement, veillez à choisir une taille adaptée à la quantité de déchets que vous produisez pendant six mois, correspondant au temps nécessaire à la formation du compost. 

Si vous vivez en appartement, ce n’est pas compliqué de se fabriquer un composteur à partir de matériaux que vous avez chez vous ! Vous pouvez mettre sur votre balcon un pot de fleur, sous lequel vous mettez une soucoupe (car le compost va rendre du « jus » avec lequel vous pouvez arroser vos plantes car très nutritif). Il est également conseillé d’en placer une autre soucoupe dessus en guise de couvercle. Ensuite, vous mettez un peu de terreau ou de la simple terre, et vous remuez la surface de votre tas de déchets deux fois par mois. 

Quels déchets ai-je le droit de mettre ou de ne pas mettre dedans ?

 A mettre A éviter 
 Tout ce qui est d’origine végétale à séparer en :  
Les apports « verts » 
les déchets de jardin (feuilles, tontes,) 
les épluchures et restes de fruits et légumes crus ou cuits, de céréales (pains et pâtes), graines 
Les apports « Bruns »  
branches (coupées en petits tronçons) branchages cartons, boites d’œufs, rouleau de papier toilette thé, marc de café, filtres 
L’idéal est d’alterner brun et vert pour équilibrer la composition finale et la texture du compost !  
Les plantes ayant subi des traitements chimiques 
comme les désherbants, pesticides, fongicides – Ex. : les roses  

Les sacs « biodégradables » qui ne vont pas complètement se décomposer et laisser des lambeaux de plastique  

Les plantes malades     
 Les coquilles d’œufs (concassées pour faciliter leur décomposition)Pas d’huîtres, moules, coquilles qui ne se décomposeront pas 
  En petite quantité uniquement (à éviter pour les lombricomposteurs) Viande, charcuterie et poisson, carcasses, arrêtes, croutes fromages, 
-> les enfouir dans le compost pour éviter les rongeurs et les chats 
pelures agrumes (bio)  
Pas de cendres 
Pas de tissus synthétiques (Nylon, Lycra…), plastiques, métaux, verres, gros bois, charpentes ; terre, sable
Pas de litières d’animaux 
Pas de sacs d’aspirateurs 

Quelques astuces pour réussir son compost ?

Dans « Le Manuel des jardins agroécologiques », Pierre Rabhi explique que les matériaux à composter ont des compositions chimiques différentes, parfois riche en azote, et parfois riche en carbone. Il rappelle ainsi que 

  • Les déchets « bruns, durs et secs » contient beaucoup de carbone 
  • Les déchets « verts, mous et mouillés » sont remplis d’azote 

Le rapport entre les quantités de carbone et d’azote fait la qualité du compost.  

Concernant l’humidité, il n’est pas forcément nécessaire d’ajouter de l’eau à la mixture. Mais il faut tout de même faire attention lors des périodes chaudes, en arrosant un petit peu pour permettre une bonne décomposition des déchets. 

Il est aussi conseillé de mélanger le compost à intervalles réguliers (environ tous les 2 mois), permettant ainsi un apport d’oxygène, lui aussi nécessaire à la dégradation des matières organiques. 

Quand est-il prêt ?

Si le compost dégage de la chaleur, c’est qu’il fonctionne bien ! Mais cela dépend aussi en grande partie de la température extérieure, donc de la saison. 

Il est possible qu’une odeur d’ammoniaque soit dégagée, provenant d’une température trop élevée, provenant d’une température trop élevée, ou d’un excès de matières azotées (ex. : tontes de gazon) et d’un manque d’air. 

Le compost se stabilise à partir de deux à trois mois. La microfaune se diversifie et donne au compost sa couleur sombre, son aspect grumeleux et son odeur de terreau forestier. 

Finalement, au bout de quelques mois on ne parvient plus à identifier les déchets de départ ou difficilement (trognons de pomme, pelures de carotte, …), et il est alors prêt à être utilisé. Vous pouvez alors le disposer au pieds de vos plantes, à la surface du sol. Il agira comme fertilisant naturel, et comme paillage ! 

Et vous alors, à quand le compost chez vous ?

Pour aller plus loin :

Le petit livre du fumain

Un délicieux menu à préparer pour la fête de Pâques

Lorsque vous pensez à Pâques, vous pensez inévitablement à un bon dîner de Pâques. Les vacances de Pâques sont l’occasion idéale de vous faire plaisir ou de faire plaisir à vos proches avec un délicieux menu.

Si vous cherchez l’inspiration pour un menu de saison, nous avons rassemblé des idées pour vous. Pâques annonce également l’arrivée du printemps. Après l’hiver, l’offre de fruits et légumes de saison se diversifie.

Amuse-bouche

Nous vous suggérons les œufs à la diable comme apéritif. Ils sont délicieux, rapides à faire et peuvent être variés avec différentes garnitures :

– Épluchez les œufs durs

– Coupez les œufs en deux, retirez soigneusement le jaune pour que les œufs restent intacts.

– Mélangez les jaunes avec la mayonnaise (environ 1/2 cuillère à café par œuf).

– Ajouter des herbes (ciboulette, persil) ou des épices (paprika/curry) finement hachées.

– Remplissez le mélange dans les moitiés d’œufs => pour des œufs de couleurs différentes, remplissez les œufs alternativement avec les différents mélanges. (Comme présenté lors de l’article sur Pâques).

– Servir avec de la salade

Risotto à l’ail des ours

L’ail des ours est le signe du printemps par excellence. De la mi-mars jusqu’au mois de main, son parfum épicé embaume les forêts. De nombreux plats peuvent être affinés avec cette herbe aromatique. Alors que diriez-vous d’un risotto à l’ail des ours comme plat principal ?

– Hachez finement les oignons et faites-les revenir dans le beurre fondu. Ajouter le riz à risotto et le faire sauter, en remuant, jusqu’à ce qu’il soit translucide. Déglacer avec le vin blanc et laisser évaporer en remuant. Ajouter progressivement le bouillon (seulement la quantité que le riz peut absorber). Laissez mijoter pendant 20 à 30 minutes. Le riz doit être crémeux, mais avoir encore du mordant.

– Mélangez le fromage râpé avec le risotto et incorporez l’ail des ours finement haché. Assaisonnez à votre goût avec du sel et du poivre. Terminé !

En plat principal, le risotto peut être servi avec une salade ou des asperges régionales. Mais il se marie également très avec une viande ou du poisson.

Et pour le dessert ? La rhubarbe !

Au printemps, la rhubarbe est à nouveau de saison. Grâce à leur acidité agréable et fraîche, les tiges s’harmonisent parfaitement avec les desserts tels que le crumble, le gâteau, la mousse ou les desserts à étages

– Laver et éplucher la rhubarbe (environ 500 g pour 4 personnes) et la couper en morceaux de 1 cm de large.

– Faites-la cuire dans environ 100 ml d’eau jusqu’à ce qu’elle soit molle (ajoutez de l’eau si nécessaire). Selon la quantité d’eau, la compote sera plus ou moins épaisse).

– Si vous l’aimez un peu plus sucrée, vous pouvez faire bouillir la compote avec du sucre, du sucre vanillé ou du miel.

– Mélangez 300 g de yaourt et 100 g de séré avec un peu de miel. Fouettez 100 ml de crème à fouetter jusqu’à ce qu’elle soit ferme et incorporez-la.

– Dans les verres, alterner le mélange de yaourt et la compote de rhubarbe.

Bon appétit et surtout Joyeuse fête de Pâques !

PS : N’hésitez pas à partager vos menus de Pâques avec nous sur les réseaux sociaux, comme Facebook ou Instagram !

Pâques zéro déchet ? Chocolat, déco, menu et activités, c’est par ici !

Les primevères colorent les pelouses, les jonquilles sont de sortie, les tulipes pointent leur nez, les arbres bourgeonnent… Le printemps arrive à grand pas, il est temps de préparer Pâques ! 

Fêtes religieuses pour beaucoup, Pâques est aussi l’occasion de célébrer le Printemps et le retour à la végétation de nombreuses plantes. Savez-vous que les œufs en sont l’un des symboles car les poules se remettent à pondre au printemps ! 

Vous pouvez voir fleurir des magasins parés de multitudes de chocolats colorés, de poule, lapin et autres créations chocolatées, emballées, dont l’origine n’est jamais précisée… alors est-ce indispensable pour réussir la célébration de Pâques ? 

Comment célébrer cette fête en mode Zéro Déchet ? 

Le chocolat

Pour commencer, il faut être conscient de l’impact du chocolat. Le cacao ne pousse pas en Europe. 70% du chocolat provient d’Afrique de l’Ouest, et n’est pas toujours produit dans le respect des droits de l’Homme (et des enfants) ou de l’environnement. 

Alors soyez exigeants, choisissez de préférence un fabricant qui précise l’origine et le mode de culture du cacao ou choisissez des labels équitable et/ou bio. Posez la question à votre chocolatier.  

Pour éviter le plastique et les emballages, vous pouvez trouver du chocolat en vrac et ou bien n’hésitez pas à apporter votre contenant chez votre chocolatier. Il y a de forte chance que cela ne lui pose pas de problème de vous le remplir avec ses créations ? 

Cliquez ici pour aller plus loin !

La traditionnelle chasse aux œufs 

Grand classique de la fête printanière, le principe est connu. Vous devez cacher des œufs dans votre jardin, ou votre appartement si vous habitez comme moi en centre-ville, et les enfants se mettent à les chercher frénétiquement.

Pour faire participer les enfants à la préparation de cette tradition, vous pouvez personnaliser les œufs avec des colorants naturels. La recette est simple, nettoyez les œufs avec du vinaigre afin que les couleurs s’imprègnent bien.

Dans un bol ajoutez un litre d’eau et faîtes trempez les aliments qui vont permettre la coloration puis une pointe de vinaigre avec de l’alun. Ensuite laisser les œufs tremper 30 minutes.

Pour du jaune, vous pouvez utiliser de l’infusion de camomille.

Pour du vert, 1 petit bouquet de persil sera suffisant.

Pour du bleu, 100 grammes de myrtilles ou du cassis.

Pour du rouge, vous pouvez récupérer vos pelures d’oignon.

Pour les plus habiles, vous pouvez réaliser des pochoirs négatifs avec des petites feuilles maintenues lors de la cuisson à l’aide de vieux collants ou de vieilles chaussettes et d’élastiques   pour en savoir plus : https://youtu.be/fIwWgX9kb8M 

Autre solution, il existe des œufs en bois que vous pouvez décorer ou non et cacher dans le jardin. Succès garanti avec les enfants. Et offrez une petite récompense : si tous les œufs sont trouvés, les enfants ont le droit à une surprise ! un chocolat en vrac, un cadeau immatériel (bon pour une sortie), un livre chiné d’occasion… Pourquoi ne pas les emmener visiter la merveilleuse Maison Cailler pour vivre une expérience inoubliable dans le monde du chocolat.

Avec les œufs durs, vous pouvez vous lancer dans un duel Pascal (Spécialité de Berne) => les joueurs commencent par frapper les pointes, puis les autres extrémités. Celui dont l’œuf reste intact reçoit celui de son rival !  

La table et décoration de Pâques

Pour embellir vos tables de Pâques vous pouvez avec l’aide de vos enfants confectionner des déco maisons ! 

L’idée est très simple, avec une serviette en tissu enrouler de façon à faire des oreilles de lapin et rajouter un œuf, l’illusion sera parfaite et les enfants seront ravis.

Les fleurs du jardin seront un beau complétement qui iront à merveille à votre création !

Source de l’image

Bonnes Pâques à vous et prenez soin de vos proches !

Nettoyant surfaces vitrées (spray)

Ce nettoyant vitre est facile à réaliser, toujours prêt à l’emploi et vous allez être surpris du résultat !

Matériel

  • 1 vaporisateur avec un contenu d’env. 500 ml

Ingrédients

  • 50 ml d’alcool à 70°C
  • 50 ml de vinaigre
  • 400 ml d’eau

Mise en garde

Merci de lire attentivement cette mise en garde !

Déroulement

  • Verser l’alcool et le vinaigre dans le vaporisateur, remplir le flacon d’eau.
  • Agiter avant l’utilisation.
  • Votre nettoyant est prêt à l’emploi. Asperger sur les vitres, mirroirs et les frotter avec un chiffon. Cela demande un peu d’huile de coude ?.

Remarques

Vous pouvez aussi nettoyer les vitres de votre voiture et les mirroirs à la salle de bain avec ce spray.

Baume pour mains (ou pieds)

Notre baume pour les mains et les pieds est excellent en cas de peau sèche, gercée et cassante. La peau devient douce et souple.

Matériel

Pour deux pots de crème-baume de 100 ml (ou plusieurs petits) :

  • 1 mini-fouet ou cuillère
  • 1 petit bol (idéalement en métal)

Ingrédients

  • 10 g de cire d’abeille (10 %)
  • 90 g d’ huile végétale (par exemple du colza ou noisette)
  • Optionnel : 15 gouttes d’huile essentielle de lavande fine ou/et thym à linalol / eucalyptus radiata / teatree
  • Optionnel pour la conservation : 5 gouttes de vitamine E

Mise en garde

Merci de lire attentivement cette mise en garde !

Méthode

  • Dans un bol, faire fondre la cire avec l’huile végétale.
  • Laisser refroidir 5 minutes et ajouter les huiles essentielles et l’extrait, remuer soigneusement.
  • Transvaser dans le/s pot/s et laisser solidifier quelques heures à 1 jour.

Ce produit se conserve très bien, le seul risque est qu’il rancisse après la date limite de consommation de l’huile.

Gel hydratant pour la peau et les cheveux

Voici une proposition de gel hydratant multi-usage qui ne nécessite que deux ingrédients et fera le bonheur de votre peau et vos cheveux. Facile!

Ingrédients

  • 30 g de graines de lin
  • 150 ml d’eau

Mise en garde

Merci de lire attentivement cette mise en garde !

Méthode

Faire tremper les graines 24 heures, filtrer en pressant à travers une passoire. Le gel se garde 2 semaines environ au frigo (se fier à son odeur et couleur). Mettre sur la peau soit seul, soit mélangé à une huile. Le gel peut également se mettre sur les cheveux secs (pointes) ou alors servir de gel coiffant. Les graines peuvent  elles être utilisées dans un cake, une tarte, des biscuits ou des crackers, notamment comme alternative aux oeufs !

Version minimaliste

Il est également possible de mélanger ensemble dans un flacon du gel d’Aloa Vera (80% du flacon) et de l’huile de jojoba (20% du flacon).

DIY pour beeswrap

Utilité zéro déchet

En cuisine, il y a souvent des restes que l’on couvre de film cellophane, un muffin que l’on veut prendre pour le café au bureau ou un sandwich à l’emporter à midi. Le film plastique utilisé finit ainsi à la poubelle après un usage…

Le principe du beeswrap est de pouvoir emballer nos aliments sans créer de déchets, tout en utilisant ce qu’on a déjà : un vieux tissu, un fer à repasser et de la cire d’abeille, facile à trouver en pharmacie si vous n’avez pas des restes de bougie. Moins de déchets et un joli DIY à offrir à vos proches !

Équipement

  •  Un morceau de tissu sec et propre – cela peut être une chute de tissu, une vieille chemise etc, que l’on peut utiliser pour faire ici de l’upcycling
  • De la cire d’abeille, cassée en petits morceaux
  • Un fer à repasser
  • Du papier cuisson, que l’on peut garder pour réutiliser la prochaine fois

Déroulement

  1. Découper le tissu de la taille souhaitée.
  2. Découper la cire d’abeille en petits granulats (voir photo), si elle est achetée en pharmacie normalement elle est prête à l’emploi. La cire d’abeille a des propriétés antibactériennes, il est donc important de ne pas utiliser n’importe quelle cire de bougie !
  3. Pré-chauffer le fer à repasser
  4. Installer un bout de papier de cuisson (légèrement plus grand que le tissu) sur une planche à repasser, mettre le tissu dessus et éparpiller les granulats de cire d’abeille dessus de manière homogène
  5. Poser le 2e bout de papier cuisson par-dessus votre tissu, et repasser délicatement ; la cire va fondre et intégrer le tissu, le rendant cireux.
  6. Retourner votre tissu (en laissant le papier cuisson) et repasser de l’autre côté
  7. Ajouter un peu de cire si nécessaire

Votre beeswrap est prêt !

Astuces

  • Laver son beeswrap à l’eau froide avec du savon
  • Éviter les aliments très chauds, car cela peut faire fondre la cire
  • S’il y a moins de cire, faire refondre de la cire comme décrit ci-dessus
  • Pour des questions d’hygiène, il est conseillé de ne pas utiliser le même beeswrap plus de 1-2 ans.

DIY pour décrassant du fond des toilettes

Le fond de votre toilette est devenu brun malgré le nettoyage régulier? Notre truc vous aidera à résoudre l’ennui.

Équipement

  • Brosse des toilettes
  • 1 cuillère à soupe (CS)

Ingrédients

  • De l’acide citrique en poudre, dans un contenant hermétiquement fermé.


Mise en garde

Merci de lire attentivement cette mise en garde !

Déroulement

  • Saupoudrer la cuve des toilettes avec 1 à 2 CS d’acide citrique dans le fond des toilette et laisser agir toute la nuit. Le lendemain brosser avec la brosse des toilettes. A répéter si nécessaire.

Remarques

Alternative avec vinaigre: Sprayer du vinaigre de nettoyage pur (éventuellement chaud, plus efficace) sur l’intérieur de la cuvette, laisser agir quelques minutes, passer la brosse.

DIY – Comment refaire des bougies avec des restes de cire

Les bougies ont tendance à ne pas brûler jusqu’au bout et l’on se retrouve souvent avec des restes de cire au fond du pot. Plutôt que de jeter ces restes, on vous propose de récupérer ces fonds de cire de plusieurs bougies pour refaire des bougies, en upcycling. Moins de déchets, moins de gaspillage !

Matériel

  • Restes de cire
  • Un contenant en verre ou métal (par exemple : vieux bocaux en verre, boîte de conserve nettoyée, ce que vous trouvez)
  • Une mèche OU faire sa propre mèche avec une petite baguette en bois

Déroulement

  1. Préparer la mèche : faites-tremper une petite baguette de bois dans l’huile d’olive pendant 1h ou utiliser une mèche déjà prête.
  2. Râper les morceaux de cire qui vous reste, pour en faire des mini copeaux. Peu importe les couleurs, à moins que vous vouliez avoir une bougie d’une seule couleur.
  3. Faire chauffer de l’eau, pour l’utiliser comme bain-marie.
  4. Remplir le contenant de votre choix avec les copeaux de cire à ras-bord et le placer dans le bain-marie. Surveiller et ajouter un peu de cire, car elle perd en volume en fondant.
  5. Retirer le contenant du bain-marie une fois que tout a fondu et placer la mèche, attendre qu’elle ne bouge plus.

Vos bougies sont prêtes ! La première fois que vous l’allumez cela peut prendre quelques secondes.

DIY pour adoucissant au vinaigre pour lessive

Saviez-vous que l’adoucissant non toxique peut être si facile et simple? De plus, il reste très efficace.

Matériel

  • 1 bouteille de vinaigre (1L)

Ingrédients

  • 1 l de vinaigre de pomme bio

Mise en garde

Merci de lire attentivement cette mise en garde !

Déroulement

  • Verser 1 petit verre de vinaigre dans le compartiment de l’assouplissant. C’est tout et c’est doux!

Remarques

Le vinaigre a non seulement un effet détartrant, mais il désinfecte et nettoie en même temps la machine à laver. Cet adoucissant est par ailleurs une alternative hautement recommandée aux personnes souffrant d’allergies et de problèmes de peau.

DIY pour lessive liquide

Faire sa lessive présente de nombreux avantages : c’est très facile, économique, et écologique ! Que ce soit pour les débutants ou les experts du Zéro Déchet, réaliser sa propre lessive est utile et accessible à tous ! La lessive maison peut être utilisée aussi bien pour un lavage à main que pour un lavage en machine.

Matériel

  • Bol ou casserole en métal résistant à la chaleur (3 litres ou plus)
  • Bouilloire, chauffe-eau
  • Fouet, cuillère à soupe
  • 1 ancien bidon de lessive (2 litres ou plus)

Ingrédients pour 2 litres de lessive liquide

  • 2 litres d’eau (1 litre + 1 litre)
  • 35 g de savon de Marseille véritable
  • 35 g de savon noir liquide
  • 2 cs de cristaux de soude

Mise en garde

Important : l’excès de savon peut endommager vos machines ou boucher vos évacuations d’eaux usées. Il est important de bien doser votre produit. Si l’eau de votre région est calcaire (on dit que l’eau est « dure »), il faut augmenter le PH en ajoutant du bicarbonate de sodium par ex. cela améliorera l’efficacité du savon et réduira les dépôts. Merci de lire aussi attentivement cette mise en garde !

Préparation

  • Faire bouillir 1 litre d’eau
  • Râper le savon dans un récipient, ajouter le savon noir et verser l’eau bouillante dessus.
  • Laisser reposer quelques minutes, puis mélanger jusqu’à dilution du savon. Allonger avec 1 litre d’eau du robinet (froid).
  • Ajouter les cristaux de soude, mélanger et laisser refroidir quelques heures.
  • Mettre en bidon. Si souhaité, parfumer avec de l’huile essentielle.
  • Si la lessive s’épaissit trop, elle peut être allongée avec un peu d’eau dès le lendemain.
  • Bien secouer le bidon avant chaque utilisation. Utiliser cette lessive en dosant comme une autre lessive.

Remarques

Pour le linge très sale

Vous pouvez frotter le savon de Marseille directement sur les tâches en humidifiant avec de l’eau. C’est un excellent détachant.
Vous pouvez également ajouter 2cs de percarbonate de soude (eau oxygénée solide, issu de matières premières naturelles) ou les cristaux de soude dans le tambour de la machine.

Pour enlever une tâche incrustée : mettre 2-3 cs de percarbonate de soude dans 3 litres d’eau bouillante. Attendre que la température de l’eau soit compatible avec votre tissu et faire tremper une nuit. Laver en machine ensuite.

Les lessives très concentrées du commerce sont efficaces à froid ou basse température. Ce n’est pas le cas des lessives à base de savon. Il faut faire le compromis de laver à 40°C le linge courant. Les sous-vêtements ou le linge de maison peut être lavé à 60°C si besoin. Remplissez bien votre machine mais sans forcer pour optimiser la consommation d’eau et d’électricité. Les cycles « eco » durent 3-4 heures c’est normal car il y a de longues phases de trempage. Ils consomment malgré tout moins d’eau et d’électricité.

Pour l’adoucissant

Le vinaigre d’alcool est parfait comme assouplissant, mettre 1 cs dans le bac prévu à cet effet. Attention à ne pas trop en mettre, car fortement dosé il peut abîmer les élastiques des vêtements.

Alternative à la lessive à base de savon :

  • Rincer une cinquantaine de feuilles de lierre (sans tiges) – elles contiennent des saponines (des tensioactifs naturels aux propriétés détergentes)
  • Porter à ébullition le lierre dans 1 l d’eau et laisser cuire durant 15 minutes.
  • Laisser reposer durant la nuit.
  • Filtrer et transférer dans une bouteille – se garde durant 3 semaines (de préférence au frigo ou endroit frais et à l’abri de la lumière).
  • Verser environ 100 ml dans le compartiment adéquat de la machine.
  • Selon besoin, rajouter directement dans le tambour du percarbonate de soude (blanchissant) ou des cristaux de soude (extra-détachant à partir de 40°C) ou du bicarbonate de soude (adoucit l’eau calcaire et améliore l’efficacité de la saponine).