Elly

Ambassadrice – Suisse orientale
Elly

Tout a commencé avec la réunion mensuelle du club de lecture anglais dans les Alpes du Toggenburg, où elle vit. Elle a parlé à un ami qui venait de lire le livre de Bea Johnson “Zero Waste Home”. La conversation a réveillé quelque chose en elle – quelque chose qui n’était pas nouveau – mais une braise qui brûlait en elle depuis son enfance. Quand elle est rentrée à la maison ce soir-là, elle n’a pas pu s’empêcher de poursuivre ses recherches… et ainsi commença son histoire.

En fait, l’histoire a commencé beaucoup plus tôt. Elle est née en Perse, d’où sa famille a dû fuir alors qu’elle était âgée de 11 ans. Ses souvenirs de la vie là-bas étaient déjà liés au principe du Zéro Déchet, sauf qu’elle ne savait tout simplement pas que ce mode de vie avait un nom. La situation politique en Iran impliquait que le plastique n’était pas autorisé dans sa maison. Appuyer un régime qui vend du pétrole à des compagnies internationales pour la production de plastique, sans en faire profiter la population du pays, n’était par principe pas toléré au sein de sa famille. Pas de plastique à la maison, c’est tout ce qu’elle savait.

Les trois années suivantes, la famille a vécu à Athènes, Istanbul et Sofia avant de s’installer à Zurich. Leur situation voulait qu’ils vivaient “Zéro Déchet” par nécessité et non de leur propre gré. Les ressources étaient limitées. Les vêtements étaient cousus, la nourriture était cultivée et non gaspillée, des alternatives « fait maison » étaient privilégiées partout où c’était possible.
Les compétences, les valeurs et les principes acquis au cours de ces années de formation sur l’utilisation de ressources limitées ne l’ont jamais quittée.

La persévérance à l’école lui a permis d’avoir le choix quand il était temps d’épouser sa carrière. L’expérience vécue dans son enfance lui a appris que la sécurité d’emploi et la sécurité financière étaient importantes. Mettant de côté son amour pour l’histoire et les langues, elle a décidé d’entamer une carrière en informatique et a rapidement réussi dans le monde des affaires, avec un revenu stable et la sécurité qu’elle avait souhaitée.

Durant ces années, son mari et elle ont bâti leur maison au Toggenburg, une région pleine de richesses naturelles et de traditions suisses, leur permettant un style de vie équilibré entre travail et vie privée. L’ingéniosité, le respect de l’environnement et la santé ont toujours guidé leur vie : meubles et articles ménagers chinés sur les marchés d’antiquités et brocantes, rénovation plutôt que démolition et nouvelle construction, aménagement d’un jardin potager, choix d’artisans et fournisseurs locaux pour les besoins quotidiens.

C’était en juillet 2017, lorsqu’elle a assisté à cette réunion du club de lecture. La même semaine, elle a accueilli un groupe de folk irlandais qui étaient leurs invités pour un concert local – ils étaient tous végétaliens, elle a alors fait des recherches et élaboré un plan de repas végétalien pour le week-end.

C’était comme si les étoiles s’étaient alignées.

Forte de ses connaissances sur le mode de vie végétalien et le mouvement Zéro Déchet en parallèle, ce n’était qu’une question de semaines avant que sa vie ne prenne un tournant.
Les principes des deux styles de vie ont ravivé quelque chose en elle qui était profondément enfoui. En revisitant son passé, elle s’est remémorée ses heures passées avec sa mère et sa grand-mère à préparer de la nourriture à partir de rien, à fabriquer des vêtements et des remèdes maison, à chercher des alternatives au plastique et à trouver les meilleures façons pour utiliser les ressources abondantes. Le changement n’a pas été si difficile – il s’agissait simplement d’un retour à son passé.

Aujourd’hui elle passe son temps libre à visiter les marchés locaux, faire ses emplettes dans les magasins Zéro Déchet, apprendre la couture et le quilting, la fabrication de ses propres cosmétiques, remèdes naturels et produits de nettoyage – sans parler de l’entretien de son jardin d’herbes abondantes.

Son rôle en tant qu’ambassadrice de ZeroWaste Switzerland l’aidera à atteindre son objectif d’amener les principes du mode de vie Zéro Déchet dans cette belle région du Toggenburg. Elle se veut être un modèle, partager ses compétences et ses connaissances et sensibiliser les gens. C’est un honneur pour elle d’assumer cette responsabilité.